Journée médicale...pour plusieurs raisons

Publié le par PC

Aujourd'hui, vendredi, est la journée consacrée aux achats de nos dons pour l'hopital.

Dès la veille, nous avons loué une moto car nous sommes 4 à partir acheter le matériel (Camille est encore alitée). Flo monte en moto derriere Mme Bich Van, JP va lui derrière le medecin responsable du service interne et Iwan derrière moi. Direction Da Nang, à environ 30min en moto.

On part vers 8h15 et deja le soleil cogne fort. Le soleil que l'on a vu se lever se matin.

Petite parenthese : les 4 partants pour Da Nang se sont leves ce matin vers 4h15 pour prendre la direction de la plage, Flo en moto derrière moi, Iwan et JP en vélo. Nous avons assisté au lever de soleil sur la plage (China Beach, donnant sur la mer de.....Chine) et c'était vraiment grandiose.La luminosite naissante qui nous fait petit à petit découvrir la mer. Puis l'horizon qui s'éclaircit et nous permet d'admirer des iles lointaines, à moitié perdues dans la brume matinale. Puis les quelques nuages qui passent du rose à l'orange avant de reprendre leur teinte blanche. Entre temps, le soleil se lève, à la fois rapidement et lentement, d'abord visible par un simple rayon orange, puis se cachant derriere un nuage et réapparaissant majestueusement en pleine forme.

Ce fut un spectacle vraiment superbe pour nous 4 et aussi pour les vietnamiens déjà tous levés qui viennent prendre un premier bain ou simplement faire un peu de sport.

Ensuite donc, on prend la moto et on part pour Da Nang. Au bout de 45 min, on arrive devant le magasin fournissant du matériel médical. L'appareil à oxygène que voulait l'hôpital est là, à un prix un peu supérieur à celui prévu, 1600 dollars au lieu de 1500. Un peu de négociation et on le prend pour 1500. Ce matériel était vraiment la priorité de l'hopital car grâce à lui, les patients atteints d'asthme ou de difficultés respiratoires pourront être aidées pour respirer. Les conditions dans cet hôpital restent bien inférieures à celles que nous connaissons en France. A titre d'exemple, l'hopital ne dispose que d'un appareil respiratoire manuel rendant les opérations de plus d'1h30 dans le bloc opératoire difficiles voire irréalisables.

En repartant, Mme Bich Van nous fait nous arrêter pour nous faire découvrir la fameuse soupe de Da Nang, qui n'a pas usurpé sa réputation.

En arrivant à Hoi An, Iwan et moi passons à la banque pour retirer notre dernier million de dongs encore disponible par carte bleue puis on rentre dans notre chambre. Et là, Flo est en train de raconter à Camille que le médecin de l'hôpital a eu un accident de moto 500m avant d'arriver, avec JP. On fonce tous les 2 à l'hopital pour voir comment va notre compère du pôle "harcèlement moral", inquiets malgré le fait que Flo nous ait dit qu'il n'avait que des égratinures.

On le retrouve a l'hopital, une bonne partie de la peau de l'avant bras en moins, avec quelques autres plaies au genou et aux pieds. Ca aurait pu être largement pire mais c'est pas beau a voir quand même, et ca fait surtout mal.

Le médecin est lui un peu plus blessé, à la pommette, aux genoux et aux bras mais rien de très grave non plus.

L'accident est assez simple, un taxi qui double n'importe comment la moto de JP(comme tout le monde ici) juste au moment où le medecin lui explique quelque chose, donc moins attentif. Il n'a pas vu le taxi qui le double et qui lui fait une queue de poisson. BOOM.

L'après-midi, nous avons retrouvé Mme Bich Van (tous sauf JP qui se repose un peu) pour acheter des matelas pour l'hôpital et les draps qui vont avec. Négociation serrée avec la vendeuse pour en avoir le plus possible pour 2.000.000 Dongs (100euros).

Cette année, c'est l'hôpital que l'on aura le plus aidé avec 1300 euros, suivi du collège Kim Dong (1000 euros) et du lycée (325 euros). On aura également donné 100 euros à l'Orphelinat des Enfants de la Rue pour permettre la scolarisation des 8 derniers qui n'avaient pas de livre. Le parrainage individuel aura lui permis comme chaque annee à 14 enfants d'avoir tout leur materiel scolaire ainsi que des chaussures et des vêtements, grâce aux 560 euros versés par les parrains. Nous espeéons en aider encore plus l'année prochaine, grâce à votre aide.

Mais la mission n'est pas finie, il nous reste encore 4 ou 5 jours ici pour apporter un peu de ce qu'on a à donner. Et c'est bien là l'important.

Publié dans Mission 2006

Commenter cet article

youlie 26/01/2007 17:14

je ne te savais pas l'ame d'un poète Pierre Charles (début d'article) !!